MOOC : The future classroom scenario (module 1)

Je me suis inscrite à une formation en ligne très intéressante qui s’appelle The future classroom scenario. Cette formation est proposé par l’union européenne et elle a été créé par l’iTEC. Il ya un module chaque semaine. Je me propose de vous résumer les idées principales.

I am going to share what I am learning on The future classroom scenario MOOC provided by iTEC (English version at the bottom of the article)

Module 1 : A quoi ressemble la classe du futur ?

Avec l’évolution des technologies, le rôle du professeur évolue, c’est un professionnel de l’éducation qui crée des outils, et montre aux élèves comment apprendre. Grâce aux outils, il collabore, et co- enseigne des leçons. La classe, telle qu’elle est connue aujourd’hui dans un grand nombre d’établissements, vient du passé. L’éducation de masse est apparue avec la révolution industrielle, et le fonctionnement de la classe traditionnelle ainsi que l’attitude exigée des enfants s’y réfèrent. Aujourd’hui, l’environnement change, les salariés ont besoin de nouveaux outils, l’école est là pour les former à ce sujet.

L’environnement physique de la classe a un impact très important sur l’enseignement et les activités mise en place par le professeur ; en primaire, les professeurs sont beaucoup plus flexibles que dans le secondaire.

Le rôle de l’élève va évoluer. Les élèves doivent-ils toujours être l’audience du professeur ? Ou devons-nous donner aux élèves la possibilité de se fixer leur propre rôle ? Amener leurs propres outils ?

L’éducation actuelle est une succession de boites comprenant : un sujet, un groupe d’âge et un horaire, est-ce que cela correspond toujours à un besoin ? A-t-on toujours besoin d’un professeur ? Ne seraient pas aux élèves de devenir les propriétaires de leur savoir ?

Les compétences du 21eme siècle ?

Pendant longtemps, la compétence de la mémorisation était une des compétences les plus importantes. Aujourd’hui, les outils la place derrière d’autres compétences utile pour s’insérer dans la vie professionnelle :

  • La créativité: imaginer, s’exprimer, prendre des initiatives, prendre des risques, se tromper, apprendre de ses erreurs
  • La communication: parler, écrire dans différentes langues, dans différentes situations, en utilisant différents langages, en étant persuasif.
  • La collaboration: travailler ensemble pour résoudre un problème, respecter les autres, écouter, être flexible
  • Les compétences digitales opérationnelles : savoir comment les outils fonctionnent et se servir des bons outils, la sensibilité à l’information : se mettre en sécurité, être éthique
  • La pensée critique: résoudre de vrais problèmes, vérifier ses options, contester, raisonner
  • La responsabilité personnelle: apprendre à apprendre, prendre des responsabilités pour apprendre, connaitre ses forces et ses faiblesses, mettre ses connaissances à jour, devenir qui on décide d’être.

Ces compétences sont aussi bien pour les élèves que les professeurs qui doivent montrer qu’elles sont applicables par des adultes.

La difficulté vient de l’évaluation. Il est facile d’évaluer des faits, mais comment évaluer ces compétences ?

A quoi doit ressembler une classe du futur ?

Idéalement, cette classe doit être découpée en 6 zones:

La première zone est celle  Investigation : dans cette zone, on permet aux élèves de faire des recherches et de réfléchir à ces recherches en équipe, et surtout de créer le produit qui leur permettra d’utiliser les résultats (des vidéos à partager avec leur paires, des présentations pour la classe etc..)

La zone de présentation est une zone informelle où les élèves transmettent leurs idées

La zone d’interaction est la zone traditionnelle où le professeur interagit avec les élèves en s’assurant que tous interagissent avec lui.

La zone d’échange permet aux élèves et au professeur d’échanger leurs idées

La zone de développement personnel permet un travail indépendant pour que les élèves prennent l’habitude de mettre leur connaissance à jour.

Module 1 : What should the future classroom look like ?

With the evolution of technologies, the role of the teacher evolves, it is an educational professional who creates tools, and shows the students how to learn. Through the tools, he collaborates, and co-teaches lessons. The classroom, as it is known today in many institutions, comes from the past. Mass education emerged with the industrial revolution, and the functioning of the traditional class as well as the attitude demanded by the children refer to it. Today, the environment changes, employees need new tools, the school is there to train them about it.

The physical environment of the classroom has a very important impact on the teaching and activities put in place by the teacher; In primary schools, teachers are much more flexible than in secondary schools.

The role of the student will evolve. Should students always be the teacher’s audience? Or should we give students the opportunity to set their own roles? Bring their own tools?

The current education is a succession of boxes which contain : a topic, an age group and a schedule, does this always correspond to a need? Do we always need a teacher? Should the students not become the owners of their knowledge?

The skills of the 21st century?

For a long time, the memorization skill was one of the most important skills. Today, tools place it behind other useful skills to fit into professional life:

– Creativity: imagine, express yourself, take initiatives, take risks, make mistakes, learn from your mistakes

– Communication: speaking, writing in different languages, in different situations, using different language, being persuasive.

Collaboration: working together to solve a problem, respect others, listen, be flexible

– Operational digital skills: knowing how tools work and using the right tools, sensitivity to information: getting safe, being ethical

Critical thinking: solving real problems, checking options, challenging, reasoning

Personal responsibility: learning to learn, taking responsibility for learning, knowing one’s strengths and weaknesses, updating knowledge, becoming one who decides to be.

 

These skills are equally good for students and teachers who must show that they are applicable by adults.

The difficulty comes from the evaluation. It is easy to evaluate facts, but how can one evaluate one’s skills?

What should a class of the future look like?

Ideally, this class should be divided into 6 zones:

The first area is Investigation: in this area, students are allowed to do research and think about this research, and especially to create the product that will allow them to use the results (videos to share with their pairs , Presentations for the class etc …)

The presentation area is an informal area where students share their ideas

The interaction zone is the traditional zone where the teacher interacts with the pupils, making sure that all interact with him.

The exchange area allows students and teachers to exchange ideas

The personal development area allows for independent work so that students become accustomed to updating their knowledge.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *