Les outils que j’utilise en cours.

J’ai « l’avantage » d’enseigner depuis longtemps et de ne plus à avoir qu’à me focaliser uniquement sur le contenu comme dans mes premières années. Je peux donc passer plus de temps sur la manière de transmettre et d’apprendre à mes élèves.

Je précise que je n’ai pas toujours une salle informatique et que je suis le plus souvent dans une salle de cours banalisée. Par contre, j’autorise le BYOD (en gros je demande aux élèves d’utiliser leur téléphone et je demande à mes étudiants de BTS de venir parfois avec leur ordinateur).

Enfin j’enseigne en BTS tourisme et en DNL management, dans les deux cas, je n’ai pas de livres de cours (il n’en existe pas)

Je n’utilise pas le numérique tout le temps, mais j’essaie surtout de varier les outils et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que j’aime bien expérimenter, parce  que cela rend mon métier plus intéressant. Deuxièmement parce que l’utilisation de différents outils peut être source d’inspiration pour les élèves.

1- En cours

#Story telling

J’enseigne plusieurs matières mais souvent j’ai de nombreux concepts à expliquer. La plupart de mes chapitres sont conçus autour d’un cas ou plusieurs cas que je créé en fonction de mes besoins et qui permet d’entrainer les étudiants à l’examen en même temps.

Durant le cours, j’utilise des exemples que je n’hésite pas à détailler comme si je racontais une histoire. Souvent l’exemple rappellera le concept aux étudiants. Si je donne le nom de l’exemple, il se rappelle du cours auxquels je fais allusion.

#Dessins

Je repère aussi les éléments clefs, incontournables que je veux que tout le monde mémorise et je les synthétise, les rappelle souvent, très souvent. Il n’y a guère que ces notions clefs qui apparaissent sur mon tableau

J’utilise beaucoup de dessins en classe pour résumer mes cours, surtout au moment des synthèses. Je ne sais pas dessiner mais ce n’est pas grave, le dessin marque les esprits souvent plus que les grandes phrases.  Une fois ma synthèse dessinée, je ferme le tableau et je demande aux étudiants de se remémorer le dessin.

#Mindmaps/Schémas

A la fin de chaque chapitre tous les élèves doivent me rendre leur synthèse de leur cours, j’encourage l’utilisation des dessins le plus possible. Je choisis une synthèse à chaque fois et je l’affiche dans notre salle.

Enfin en début de cours, je fais une mini évaluation des cours précédents grâce à deux ou trois questions très rapides.

2-Outils numériques

#Pour communiquer

Gmail pour les emails.

   

Les emails sont un moyen :

  • De transmettre des informations
  • De donner du feedback à mes étudiants. Lorsque je corrige des projets par exemple, je transmets les corrections personnelles, les points à améliorer, les objectifs par emails

Twitter pour partager des articles, des ressources.

Twitter me permet de partager des articles, des vidéos avec ma classe. J’aimerais que les étudiants s’approprient davantage cet outil pour se créer une communauté professionnelle

#Pour présenter et créer du contenu

Genially pour les plans de travail et pour faire réaliser des supports de communication. (Piktochart/canva aussi). Pour changer du powerpoint (dont je ne me sers de moins en moins).

Je me sers de ces programmes à la place de documents photocopiés quand je suis en salle informatique. Cela rend le document plus ludique, évite d’imprimer et permet de bien classer l’information.  Cela leur montre aussi de nouvelles potentialités. Ils peuvent à leur tour utiliser ces programmes pour leur présentation.

Google Drive pour la sauvegarde et les logiciels (googledoc, sheet, form surtout). L’avantage de google drive est qu’il permet le travail collaboratif entre les élèves et me permet de les évaluer et leur donner là aussi des rétroactions sur leur travail.

#Pour faire des cas, des exercices

Ted Education pour poser des questions sur des vidéos (Parfois Edpuzzle).

J’ai commencé avec Ted Education mais Edpuzzle est très utile aussi. Les deux permettent de diffuser des vidéos et de poser des questions.

Ted permet de savoir qui a répondu aux questions et combien d’essais les élèves ont mis pour obtenir les bonnes réponses. Edpuzzle permet de découper une vidéo, de l’arrêter et de poser des questions orales et écrites

Learningapps pour faire des textes à trous ou autres types d’exercices.

Learningapp permet de créer des petits exercices ludiques. Je ne m’en sers pas souvent, parfois lors de mes plans de travail interactif.

Screencast o matic pour faire des modes d’emplois vidéo (que je dépose sur ma chaine youtube)

J’ai créé quelques modes d’emploi (faire un questionnaire sur google form, ranger son drive etc..) mais le plus souvent, il y a de très bons tuto sur youtube que je peux partager.

Moovly ou bien Powtoon pour faire des vidéos quand je ne trouve pas le contenu que je cherche.

C’est souvent le cas en DNL car j’ai parfois du mal à trouver des vidéos simples. Je me suis rendu compte que les élèves avaient plus de faciliter à retenir les idées importantes dans une vidéo qu’ils résument que dans un texte. En tous les cas, j’essaie d’alterner les outils

#Pour faire réviser

Quizlet pour faire des flash cards

Quizlet me permet de faire réviser. Mon projet est de demander aux étudiants de créer leur Quizlet pour la classe afin de chercher les bonnes questions à poser pour apprendre le cours

Flipgrid pour demander aux élèves de m’envoyer des vidéos

Je découvre ce logiciel et j’ai hâte de le tester. J’aime la possibilité de partager simplement des vidéos et surtout de faire des retours personnalisés par email

Socrative pour faire des révisions à la fin de l’année. J’aime bien faire un space race en fin d’année.  Le space race est une course entre les élèves qui répondent à des QCM. L’objectif n’est pas d’aller vite mais d’avoir les bonnes réponses. Je me sers de la même base de questions chaque année, et je rajoute ou j’enlève des questions en fonction de mes changements en cours. Il est possible aussi de faire des QCM mais je n’utilise pas ce site, je me limite à Quizlet

Mes défis pour la rentrée :

  • Rendre les étudiants plus autonomes.
  • Faire réussir les plus faibles en analysant encore plus les attentes des examens et en les entrainant sur les points clefs.
  • Améliorer l’organisation de ma classe pour changer en profondeur manière d’enseigner
  • Apprendre aux élèves à mieux collaborer
  • Travailler sur l’attention et la motivation encore et encore et encore.
  • Prendre moins de place dans la classe (difficile de lâcher prise…)

Voilà un résumé de cet article dans Genially 😉

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *