Comment individualiser ou différencier des activités ? How do you individualise student’s learning ?

This article in french is based on a great article in english. I will not sumarise it as it has been perfectly done here

Face à l’hétérogénéité de mes classes, je me suis souvent demandé si je devais travailler de la même façon avec tous les élèves. J’ai trouvé récemment un article très intéressant sur la différenciation. Certes, certains professeurs pensent que la différenciation peut être stigmatisant, mais elle peut être aussi faite de telle manière qu’elle permet de faire mieux réussir.

Que va-t-on différencier :

  • Le contenu: utiliser différents médias (photo, texte, infographie, vidéo…) pour faire passer un message
  • Les processus: varier les exercices et les questions en fonction des élèves, donner des énoncés différenciés
  • Les productions: demander des productions différentes (vidéo, exposé, texte..) en fonction des élèves

Voici 6 moyens de différenciation qui m’ont paru utiles. Il y en a beaucoup d’autres dans l’article en anglais.

1-Créer des stations d’apprentissage

On créer des stations entre lesquelles les étudiants tournent. Chaque station permet de travailler sur un point du cours ou une compétence différente.

Ces stations peuvent contenir des vidéos à regarder, lire des documents, travailler avec le professeur qui explique des concepts, compléter des exercices…

2-Utiliser des cartes de tâche

Rechercher les cas ou types de questions qui reviennent régulièrement dans les examens. Imprimer ces cas (plastifier les). Faites des groupes d’élèves qui les font par 2.

3- Interviewer les étudiants

Poser des questions aux élèves permet de mieux les connaitre et de connaitre leur mode d’apprentissage. On peut leur poser des questions sur les activités qu’ils préfèrent, les exercices qui les ont vraiment aidés à comprendre, les projets dont ils sont fiers…

4- Faire appel à des sens différents durant la leçon

Pendant un cours, on peut utiliser beaucoup de support comme :

  • Les vidéos
  • Les infographies
  • L’intervention des étudiants au tableau
  • Les débats
  • L’utilisation d’objets, de produits
  • Donner du temps aux élèves pour créer des résumés artistiques

5- Utiliser la stratégie de « penser à 2 »

A la place de réfléchir seul, l’élève expose sa réflexion à son partenaire. Cela peut se faire sur un problème à résoudre, une question sur un texte…

Avant de mettre en place cette méthode, il faut réfléchir à son objectif et savoir à quel moment on veut l’appliquer. On explique ensuite les 3 étapes de la démarche à la classe.

Ce travail se fait en 3 temps

  • Think (pense) : le professeur donne le problème ou l’exercice. L’élève recherche les connaissances sur le sujet (les leçons, les exercices similaires…) (1-3mm)
  • Pair (travaille à 2) : l’élève travaille avec un autre élève choisit par lui ou le professeur en fonction des profils des élèves. Les élèves exposent leur pensée, leur réponse et pose des questions pour comprendre le travail de l’autre (3-5mm), le professeur passe entre les groupes et écoutent les élèves.
  • Share (partage) : le professeur s’adresse ensuite à l’ensemble de la classe qui partage ces idées sur la question posée.

6- Proposer des temps d’apprentissage solo

On peut aussi laisser à un moment du cours choisi par le professeur un temps pour que l’élève se remémore les activités à sa manière. Certains choisissent de leur faire seul (autoriser l’élève à mettre ses écouteurs par exemple), d’autres par groupe en discutant du cours, d’autres en réécrivant ce qui vient d’être vu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *