11 EXEMPLES D’ACTIVITES PERMETTANT DE CAPTER L’ATTENTION

Lors du Mooc “Apprendre et enseigner avec les sciences cognitives”, une série d’outils très intéressants nous ont été proposé pour favoriser l’attention. Les voici.

  1. Captation des consignes

  • Le formateur annonce qu’il va transmettre des consignes pour l’exécution d’une tâche
  • Il en énonce un nombre limité
  • Il demande à un participant de les redire
  • Puis il demande à un second participant de vérifier si elles ont été correctement énoncées.
  1. Écoute d’une séquence, puis restitution des essentiels

    Il est préférable de prévenir les participants, ou de ritualiser cette pratique.

  • Après 15 ou 20 minutes d’explications, le formateur demande aux participants de ne pas consulter leurs notes.
  • Et pose la question « Quelles idées essentielles ont été émises ? »
  • Cet exercice a quatre vertus :

-Il mobilise l’attention au cours de la présentation préalable : Attention mobilisée

-Il permet de hiérarchiser les essentiels : Essentiels repérés

-Il amorce les processus de mémorisation : Mémorisation amorcée

-Cela permet à l’enseignant-formateur de vérifier la compréhension par chacun : Compréhension vérifiée

  1. Utilisation d’un logiciel de test

    Le même exercice que précédemment peut se réaliser avec une technique de test comme PLICKERS, ou un logiciel SOCRATIVE ou KAHOOT, ou tout simplement le TNI.

    4. La mise au calme des esprits

    De plus en plus d’enseignants-formateurs démarrent leurs séances par une courte séquence dédiée au recentrage de l’esprit, à sa mise au calme. Il permet de calmer l’agitation du dehors. À travers le silence imposé, chacun peut commencer la séance en étant apaisé. Un peu de temps « perdu » permet d’en gagner beaucoup ensuite.

    5. Exercices d’observation soutenue

  • Relever les éléments essentiels d’une capsule vidéo. Lever éventuellement les réponses des participants. Repasser si possible la vidéo une deuxième fois, et faire noter ce qui n’avait pas été remarqué la première fois.
  • Même exercice, en soumettant après visionnage une liste d’informations de la vidéo dans laquelle ont été introduits un ou deux éléments faux. Il est demandé de les relever.
  • Explication de l’enseignant-formateur sans prise de notes. Puis pause, on demande à chaque participant de répondre à des questions par écrit. L’enseignant-formateur fait la synthèse et poursuit son cours.
  1. Reconnaissance d’indices

    À partir d’un document il est demandé (par exemple en temps limité) de détecter des signes particuliers (les fautes d’un texte, des anomalies, des indices clés, etc.).

    7. Mise en condition de moindre distraction

    On placera les participants dans des conditions optimales d’espacement, de limitation des distracteurs sonores ou visuels. Par exemple : faire asseoir les élèves et les espacer un peu lors de la transmission des consignes en EPS. Ou en installant les tables avant de commencer la séance.

    8. Utilisation de logiciels de tests avec timer

    KAHOOT par exemple

    9. Utilisation de PLICKERS

    Pour vérifier si les apprenants ont correctement écouté.

    10. Distribution des documents

    Ne pas distribuer les documents de travail en même temps que l’on présente, voire avant de transmettre les consignes. Ne jamais oublier que l’esprit ne peut pas conduire deux tâches conscientes simultanément !

    11. Pratiquer la double modalité auditive et visuelle

    Vous énoncez une idée, une explication, en même temps qu’elle figure de façon très simple en quelques mots ou avec un schéma (avec une parfaite cohérence). La perception sera meilleure. Toute information parasite est un distracteur possible.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *